Une certaine complicitée

Nous partageons beaucoup de choses ensemble, nous avons les mêmes passions.

DSC_0261

C’est avec toi que j’ai découvert de ce jeu. C’est à 2h du matin que je lance pour la première fois une partie avec toi.

DSC_0374

Deux geek, qui partage leurs cultures, leurs passes temps, leurs connaissances.

Ce jeu qui nous rapproche, comme si tu étais à côté de moi mais dans un monde virtuel.

DSC_0404

Notre complicité et nos souvenirs s’enrichie.

Ces moments qui resteront entre nous.

Et me dire que c’est au premier regard que j’ai su que nous serons une équipe comme dans la vie qu’au travail.

DSC_0248.jpg

Ce jeu un peu loufoque. On en a tellement rigolé et même si on doit se l’avouer, on est deux vrais noobs qui perd souvent.

DSC_0380

Et pourquoi pas ?

Prendre certaines décisions en se disant « Pourquoi pas ».

Avec un sentiment de curiosité et d’aventure. Sans avoir d’avis tranché.

L’autre jour, dans le bus, j’avais remarqué un jeune homme avec de drôle de lunette (plutôt sympa), je le voyais dans le coin de l’oeil me regarder.

A plusieurs reprises, on se croisent comme cela.

Un soir, en attendant mon bus, on se croisent de nouveaux et il m’adressa la parole et me demanda mon facebook.

Et devinez quoi ? Je me suis dit « pourquoi pas » après tout, il avez pas l’air méchant.

Et c’est comme cela, que l’on s’est mis à discuter pendant des heures.

On s’est revu, et cette fois-ci, on a pris le temps de discuter et de déconner.

Dans ma vie, il m’est arrivé de prendre des décisions en me disant cette phrase. Même si parfois, se fut une erreur. J’en ai pris pour expériences. Et parfois, cela donne à des rencontres sympathique.

Ce genre d’expérience me permet de sortir de ma zone de confort. De partir à l’aventure. De rendre mon quotidien plus excitant, et supprimer ma routine.

Après tout « pourquoi pas » 😉 

On ne sais pas où cela va nous mener .

Et vous, avez vous pris des décisions en se disant « et pourquoi pas » 

Comme une grande

Je suis arrivé à un moment où la vie me donne quelques claques en pleine tête.

Je me suis mise ou contraintes à faire des trucs de grands.

La petite Aurore que j’étais me regarde de manière admiratif.

Je me revois admirer, ces petits gestes de la vie que je considère pour les grands.

Maintenant c’est mon tour.

Je me sens pas forcément prête mais pas le choix faut avancer.

Je suis entrain de devenir une jeune femme avec des responsabilités et des ambitions.

A commencer à voir le bout du tunnel de mes projets. Je progresse. J’évolue.

Sa me fait bizarre…

Mais, il faut que cette âme d’enfant reste.

De grandes personnes on dit que les adultes créatifs sont des enfants qui ont survécu.